Vue d‘ensemble

Les managers suisses en pleine conversation
Passion, patience et bon mentoring sont la clé du succès

Depuis avril 2021, Dominique Jäggi est à la tête de la Clinique Hirslanden Im Park. Dans cette édition du Stettler CEO Talk, elle parle de sa carrière et de l’évolution de la transformation en cours et explique pour quelle raison la passion, la patience et un bon mentoring sont des facteurs essentiels de réussite lorsqu’il s’agit de carrière.

Dominique Jäggi, vous embrassez une carrière brillante et passionnante dans le domaine de la santé. En votre qualité d’infirmière diplômée, vous avez suivi une formation continue pour devenir experte en communication spécialisée dans les soins de santé, avez travaillé pour diverses agences et avez achevé de forger votre réputation en occupant durant quinze ans plusieurs postes de cadre auprès du Groupe Hirslanden, notamment en tant que responsable Business Development. Quelle est la recette de votre succès?

L’important réseau interne et externe que j’ai pu constituer durant mon activité au sein du Groupe Hirslanden a contribué de façon déterminante à ma réussite. Un bon réseau de contacts étendu permet de gagner du temps, de collaborer rapidement avec les bonnes personnes et de former une équipe de qualité. Mon succès tenait, et tient encore, également à ma passion personnelle et à mon intérêt pour la médecine, autant d’éléments qui influent positivement sur le travail et le dévouement.

Par ailleurs, j’ai eu la chance d’avoir des supérieurs hiérarchiques compétents, qui m’ont accompagnée, encouragée et renforcée dans mon développement. Il est extrêmement utile et important d’avoir de bons mentors à ses côtés ou en arrière-plan, à l’interne comme à l’externe.

Que recommandez-vous à des jeunes qui souhaitent faire carrière?

Il est important d’avoir un objectif en perspective pour lequel on s’investit en permanence, tant sur le plan professionnel que dans la sphère privée. A cet égard, le courage, la ténacité et, surtout, la patience revêtent une importance essentielle. La voie à suivre pour atteindre un objectif peut ne pas être une ligne droite. Afin de parvenir à ses fins, il faut parfois emprunter un chemin détourné ou fournir des efforts supplémentaires. Quoi qu’il en soit, il peut être contreproductif de s’obstiner à faire carrière au pas de charge, en particulier lorsque cela ne fonctionne pas immédiatement.

Où que l’on se trouve, il convient de réaliser ses tâches quotidiennes avec passion et enthousiasme. Enfin, je tiens à évoquer la question de la personnalité. A mon sens, quiconque entend faire carrière se doit de sortir du lot.

En collaboration avec des spécialistes de la transformation, vous avez initié une mutation de la culture, du style managérial et de la stratégie prônés au sein de la Clinique Hirslanden Im Park. Qu’est-ce qui vous y a incitée?

Tout changement de hiérarchie implique une certaine évolution, étant donné qu’un nouveau cadre amène systématiquement une touche personnelle à sa fonction. Mon objectif est entre autres que toutes les collaboratrices et tous les collaborateurs, sans exception, sachent quelles sont les valeurs de la Clinique Im Park. La réponse à cette question devrait être unanime, comme si nous nous exprimions d’une seule voix. Pour atteindre cet objectif, nous devons initier une transformation dans les domaines de la culture, du management et de la stratégie. Par conséquent, nous accordons une attention toute particulière aux thématiques correspondantes.

Où en êtes-vous actuellement?

Au cours des dernières semaines, nous avons élaboré et défini notre nouvelle vision. Dans un deuxième temps, nous nous pencherons sur nos valeurs et réfléchirons à la manière de mettre en œuvre notre vision et notre stratégie. Là encore, tout le monde doit comprendre et entretenir la vision définie, pas seulement le management.

Quels ont été les points forts de votre première année en tant que directrice?

Mes points forts ont été les nombreuses rencontres passionnantes avec le corps médical et le personnel. La passion de ces gens pour la médecine ainsi que leur engagement, leur ouverture et leur propension au changement m’impressionnent chaque jour un peu plus.

Quels défis avez-vous rencontrés?

La pandémie a eu des répercussions négatives importantes. La pénurie de main d’œuvre qualifiée et la situation politique très dynamique qui en ont résulté dans le secteur de la santé ne nous ont pas facilité la tâche.

Comment décririez-vous votre style managérial?

A mes yeux, il est essentiel d’entretenir une culture ouverte du feed-back et de l’erreur ainsi que de prendre des décisions claires. L’empathie et une communication honnête sont également des principes que je respecte à la lettre.

Quels aspects un dirigeant doit-il absolument prendre en compte?

La communication et la reconnaissance.

Qu’attendez-vous de vos collaboratrices et collaborateurs, à quoi accordez-vous particulièrement d’importance?

Je suis moi-même une «team player» et attends donc de mes collaboratrices et collaborateurs qu’ils sachent travailler en équipe au lieu de faire cavaliers seuls.

En plus de votre fonction de directrice, vous êtes mère célibataire de deux enfants. Comment conciliez-vous votre vie familiale et votre vie professionnelle?

Malgré l’activité professionnelle que j’assume en plus de mon rôle de mère, ma devise a toujours été «family first». Dans ce contexte, il est primordial de très bien s’organiser. Mes journées sont planifiées et réglées comme du papier à musique. Il faut également pouvoir compter sur des enfants qui y mettent du leur et sur un entourage qui fournit un soutien actif. Nous – mes enfants et moi-même – formons une équipe bien rodée. Il y a toutefois bien des journées où tout ne se passe pas absolument sans difficulté.

Quelles sont les personnes qui vous ont le plus influencée?

Définitivement, ma maman. Elle m’a apporté énormément de choses. Son courage, sa force, son indépendance et sa personnalité aimante m’ont marquée de manière indélébile, ce dont je suis extrêmement reconnaissante.

Si vous pouviez changer quelque chose en un claquement de doigt, que feriez-vous?

Cela peut paraître un peu stéréotypé, mais c’est ce que je nous souhaite à toutes et tous: la paix et la santé. Ces deux aspects n’ont pas de prix.

Verpassen Sie keinen Stettler CEO Talk, folgen Sie uns auf:

Facebook Xing LinkedIn Twitter

Quelles sont les clés d’une conduite efficace dans l’environnement dynamique du secteur de la santé? Qu'est-ce qui rend les employeurs attrayants dans l’industrie pharmaceutique, les technologies médicales et en milieu hospitalier? Tous les mois, le Stettler CEO Talk donne en exclusivité la parole à des cadres suisses et leur permet de s’exprimer sur ce qui les anime et ce qui fait évoluer l’industrie.

© Stettler CEO Talk
Follow by Email
Google+
https://www.stettlerconsulting.ch/2022/04/passion-patience-et-bon-mentoring-sont-la-cle-du-succes
Twitter
LinkedIn
SOCIALICON

Ne ratez aucun article, suivez-nous sur

Facebook Xing LinkedIn Twitter